Mes projets pour Uccle pour la mandature 2012-2018:

Le projet qui m’est le plus cher? Multiplier les échanges entre les mondes de l’art et de l’enseignement.

Eduquer, communiquer, susciter l’intérêt, élever le débat, faire découvrir, permettre l’expérimentation, ouvrir les horizons, voilà les tâches auxquelles nous devrions chacun nous atteler pour préparer nos lendemains.

Au-delà de la poursuite de ce travail déjà largement entamé, je nourris les ambitions suivantes:

  • le droit à la sécurité : plus de policiers à pied, à vélo, et une meilleure coordination entre tous les acteurs de la prévention et de la répression dépendant des communes et zones de police
  • l’amélioration du cadre de vie par une meilleure coordination des travaux dans notre espace public : gestionnaire de l’espace public pour la propreté, les travaux, l’urbanisme
  • le maintien d’un enseignement communal d’excellent niveau,  plus d’éducation au civisme, un cours de religions comparées et de philosophie plutôt qu’un cours de religion, qui divise au lieu de rassembler
  • une mobilité mieux pensée : transports publics plus efficaces, augmentation de la fréquence des trains sur les lignes 26 et 124, et création de nouvelles haltes, création d’un parking souterrain à Uccle-Centre, mesures dissuasives à l’égard des automobilistes navetteurs (péage urbain)
  • la lutte contre une pauvreté grandissante par l’instauration de nouveaux procédés encourageant la solidarité, par des liens plus directs avec le secteur associatif, par des initiatives reposant sur des échanges intergénérationnels
  • une politique culturelle concertée à tous niveaux, de l’audace dans la programmation, des œuvres monumentales dans l’espace public, plus d’accessibilité aux jeunes

Ma ligne de conduite : je considère l’action politique comme une responsabilité plutôt qu’un droit acquis issu du suffrage. Les femmes et hommes politiques se doivent d’être des mandataires accessibles, travailleurs, compétents et dignes de confiance. Mes fondamentaux sont l’éducation et la culture. Education au respect  de l’autre, de sa langue, de sa rue, de sa ville, … Mais aussi formation, connaissance, éducation aux arts.

Parce que l’ignorance est source d’égarement.

Laisser un commentaire